Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

La nouvelle normalité

Depuis le 11 mai, nous revenons lentement à une nouvelle normalité en Suisse. Après une longue période d’attente, de réorganisation et d’anxiété, il semble que notre pays ait enfin suffisamment de matériel de protection à disposition pour que nous puissions à nouveau travailler selon les règles strictes édictées par la Confédération et mettre en pratique les recommandations et les directives des différentes commissions.

A la pénurie de masques succède à présent la surabondance de masques!

Désormais tous les patients sont tenus de porter un masque, en tout cas lorsqu’ils se rendent dans notre clinique. Ils ont à nouveau le droit de se rendre librement chez leur médecin pour une consultation et d’être examinés en radiologie. Pour nous, la stratégie d’assouplissement du Conseil fédéral nous permet de respirer un peu. Le nombre de patients ambulatoires dans les instituts de radiologie revient à la normale, pour la plupart des employés le chômage partiel fait partie du passé et beaucoup sont reconnaissants que les choses changent et qu’ils puissent à nouveau travailler.

Nous avons été surpris de constater que dès que le COVID-19 est apparu, les patients du scanner ont rapidement disparu. Nous laissons-nous actuellement gagner par un faux sentiment de sécurité? L’ennemi invisible ne disparaîtra pas du jour au lendemain et il est donc toujours nécessaire d’être prudents et de respecter les mesures prescrites. L’action de fêtes et de sorties organisée dans le canton de Bâle nous semble déconcertante et irréfléchie alors qu’il y a encore quelques jours nos collègues du Tessin devaient s’armer de courage pour lutter en première ligne contre le COVID-19, j’espère donc que nous continuerons à avoir un comportement responsable et prudent. 

Le moment est venu de revoir les budgets globaux du domaine de la santé publique, de les augmenter en fonction de la situation et de renforcer notre position. Aujourd’hui nous nous en sortons à bon compte mais sommes-nous prêts à affronter une nouvelle crise?

Les thèmes les plus actuels tournent autour du traçage, par exemple des applications dédiées:  la Suisse vous surveille (traque) ou des tests d’anticorps: lequel est le plus efficace? Que nous apportent les connaissances sur notre état de santé personnel face au COVID-19, comment allons-nous faire à l’avenir par rapport à cette nouvelle normalité et la vaccination pourrait-elle devenir obligatoire? C’est avec ces réflexions et dans cet esprit que je vous remercie toutes et tous pour votre soutien et vous souhaite beaucoup d’énergie positive et un solide système immunitaire.

Karolina Dobrowolska
Présidente