Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Changement du titre professionnel en allemand

Lors de l’assemblée des délégués de 2015, la motion concernant le changement du titre a été traitée et approuvée lors du vote. Le nouveau titre sera "dipl. Radiologiefachfrau/-fachmann HF/FH". L’ASTRM a soumis officiellement la motion relative au changement du titre à l’OdASanté et à l’OFSP.

Le suivi ci-dessous retrace l’évolution du processus jusqu’à présent.

l’évolution de la projet

Consultation Changement du titre

Les centres de formation de la Suisse alémanique et du Tessin ont soumis une proposition au comité central visant la modification du titre professionnel. Le comité central est entré en matière sur cette proposition en mettant en place un groupe de projet afin de traiter le thème. Le résultat du groupe de projet mène à cette consultation concernant un nouveau titre professionnel en allemand.

Consultation

Participation
Selon les statuts, 1961 membres actifs, juniors et d’honneur ont le droit de vote et étaient invités à participer à la consultation. Seulement 728 membres actifs, juniors et d’honneur participaient à la consultation ce qui correspond à un taux de retour de 37% sur le plan national. De ce fait, la participation était nettement inférieure aux attentes du groupe de projet. Comme l’on pouvait s’y attendre, c’est en Suisse alémanique que l’on enregistrait la plus importante participation.

Par région, cela signifie:

Suisse alémanique:   42% de participation
Suisse romande :      23% de participation
Tessin:                      14% de participation

Résultats de la consultation concernant le nouveau titre professionnel

Suisse:
72% des membres sont pour le nouveau titre professionnel proposé.

Régions linguistiques:
74% des membres de la Suisse alémanique sont pour le nouveau titre professionnel proposé.

62% des membres de la Suisse romande sont pour le nouveau titre professionnel proposé.

54% des membres du Tessin sont pour le nouveau titre professionnel proposé.

Conclusion: en Suisse romande et au Tessin, la proposition n’obtient pas la majorité des 2/3.

Diagnostic:
Si l’on fait la répartition par discipline, il n’y avait pas suffisamment de voix au Tessin; il n’est par conséquent pas possible de se prononcer.

77% des membres de la Suisse alémanique sont pour le nouveau titre professionnel proposé.

67% des membres de la Suisse romande sont pour le nouveau titre professionnel proposé.

Conclusion: le diagnostic approuve la proposition avec la majorité des 2/3.

Médecine nucléaire:
Si l’on fait la répartition par discipline, il n’y avait pas suffisamment de voix en Suisse romande et au Tessin; il n’est par conséquent pas possible de se prononcer.

75% des membres de la Suisse alémanique sont pour le nouveau titre professionnel proposé.

Conclusion: la médecine nucléaire approuve la proposition avec la majorité des 2/3.

Radio-oncologie:
Si l’on fait la répartition par discipline, il n’y avait pas suffisamment de voix en Suisse romande et au Tessin; il n’est par conséquent pas possible de se prononcer.

71% des membres de la Suisse alémanique sont pour le nouveau titre professionnel proposé.

Conclusion: la radio-oncologie approuve la proposition avec la majorité des 2/3.

Résumé
En Suisse romande et au Tessin, la participation à la consultation était – comme l’on pouvait s’y attendre – modeste. En Suisse alémanique, la participation était plus importante, mais elle reste inférieure aux attentes. En Suisse romande et au Tessin, la majorité des 2/3 nécessaire n’était pas atteinte.

Proposition du comité central
Avec les initiateurs, le comité central a défini les conditions de la consultation et les a appliquées. Il prend connaissance des résultats de la consultation et constate qu’en Suisse romande et au Tessin, la majorité des 2/3 n’était pas atteinte. La participation de seulement 42% des membres en Suisse alémanique témoigne d’une certaine indifférence qu’éprouvent de nombreux membres.

Jusqu’à présent, le comité central avait adopté une attitude très neutre face au changement du titre sans prendre position directement. Au cours du projet, de nouveaux éléments ont en outre été connus. Le comité central souligne ci-dessous les dangers liés à un changement du titre.

  • Une révision du PEC ES est actuellement en cours. Un changement de titre amènerait de nouveau une révision du PEC.

  • Dans le contexte politique de 2 niveaux de formation ES (Suisse alémanique/Tessin) et HES (Suisse romande), le changement de titre serait pris comme une justification de 2 niveaux.

  • La Société Suisse de Radiologie (SSR) s’est prononcée contre le changement du titre puisque le nouveau titre serait proche du leur (Facharzt/ärztin für Radiologie). Si nous ne dépendons pas de la SSR pour prendre une telle décision, cela nous mettrait néanmoins en conflit avec un partenaire important dans notre réseau.

  • Last but not least, le nouveau titre perdrait la cohésion nationale du titre (aspect technique et médical). La visibilité du TRM devrait à nouveau se construire (il faut environ 10 ans pour qu’un titre soit identifié, p.ex. : VESKA => H+)

Le comité central propose à l’assemblée des déléguées par conséquent qu’il est encore trop tôt pour parler d’un changement de titre. Il demande donc de clore le sujet et de le reprendre dans cinq ans.

Contact

SVMTRA
Bahnhofstrasse 7b
6210 Sursee

Tel. 041 926 07 77

info@svmtra.ch